« La Soif de Vivre »

Été 2016, Claire Keim part sur Bordeaux pour le tournage d’un nouveau téléfilm « La Soif de Vivre », qui traite d’un sujet difficile, auxquelles de nombreuses familles sont confrontées : l’alcoolisme.

Synopsis : « Lisa, mère de Thomas, 11 ans, et de Julia, un bébé de 11 mois, se laisse petit à petit submerger par son alcoolisme. L’amour est présent mais le tabou de cette maladie plonge la famille dans un véritable mal-être. Une situation que son mari Vincent sous-estime et n’arrive pas à endiguer, débordé par sa carrière de chef de chantier.  Thomas est la seule personne à s’occuper de sa petite sœur tandis que plus rien ne compte pour sa mère en dehors de son addiction. Comment Thomas, alors qu’il a grandi jusque-là dans un foyer aimant, va-t-il interpréter des problèmes d’adultes qui le dépassent ? Enfin, Lisa va-t-elle réussir à se prendre en main et comprendre sa maladie pour mieux l’appréhender et guérir ? »

Bande annonce de Flach Film Production :

Ce téléfilm a été réalisé par Lorenzo Gabriele, dans lequel on y retrouve principalement Claire Keim dans le rôle de Lisa, Grégory Montel dans celui de Vincent, son mari et Hélie Thonnat dans celui de Thomas, le fils du couple, qui est absolument épatant.


Il a fallu attendre le mois de Février 2018 pour la diffusion TV sur France 2.

Évidemment, j’ai regardé parce que Claire joue dedans, mais également parce que le sujet du film me touche personnellement. J’ai moi-même perdu mon parrain à cause de cette terrible maladie en Mars 2017.
Lui n’avait pas de vie de famille comme évoqué dans le film. Il n’a jamais eu d’enfant et ne s’est pas marié. D’ailleurs, parfois je me demande si une situation personnelle différente aurait pu changer quelque chose… on ne le saura jamais.

Dans tous les cas, le mal-être est présent, et une fois que l’on tombe dans l’alcoolisme, il est difficile d’en échapper. Ceux qui s’en sont sortis disent avoir à sa battre chaque jour pour ne pas replonger.
Chacun réagit à sa façon et n’importe quelle situation se déroulerait d’une toute autre manière si cela arrivait à quelqu’un d’autre.  L’aide de la famille / des proches n’est qu’un pas en avant, mais le plus dur est de faire accepter à la personne qu’elle est malade et que ça ne pourra pas s’arranger tout seul.

Je pense que pour tous ceux qui sont alcooliques, il y a des stratagèmes identiques. Ils mentent, ils essaient de trouver des cachettes pour que personne ne se rende compte de ce qu’il se passe. Inconsciemment peut être, ils se rendent compte que ce n’est pas normal. Mais tout finit toujours par se savoir. Comment ne pas remarquer le changement de comportement de ceux que l’on aime ?

Dans le cadre du film, le fait que Lisa ne vive pas seule fait que c’est encore plus compliqué pour elle de se cacher, dès qu’elle fait un faux pas, sa famille le remarque, au contraire de mon parrain qui lui pouvait acheter ce qu’il voulait et ensuite rentrer chez lui sans que personne ne le voit. Forcément on s’en rend toujours compte à un moment donné, mais au moins, de son point de vue, personne ne pouvait l’empêcher de boire quand il le voulait.

« La Soif de Vivre » est certainement l’un des films les plus poignants et bouleversants dans lequel Claire a pu jouer. Elle est épatante de vérité, et je n’imagine pas combien cela doit être difficile de se mettre dans un tel rôle. Le jeune Hélie est lui aussi incroyable, il nous transmet beaucoup d’émotions et a dû également s’adapter à une situation particulière pour un garçon de son âge.

Vraiment, si ce n’est pas déjà fait, je vous conseille de le voir au moins une fois.


Je vais maintenant essayé de vous faire un « petit » compte rendu des différentes scènes du film en exprimant mon ressenti, mes réactions. (Ce qui n’est pas chose facile).

AFFICHE_LSDV.jpg

Première scène du film : nous nous retrouvons sur une plage. Lisa et Vincent semblent heureux et amoureux. Thomas s’amuse avec son cerf-volant. Tout semble apaisé et paisible. – Je souris, ils forment une belle famille unie.
On entend tout à coup des cris qui nous font revenir à la réalité. On se rend alors compte que les images précédentes sont celles que Thomas regarde sur son ordinateur.

On entend alors Vincent reprocher à Lisa de ne pas savoir s’occuper de leur petite fille, et, alors qu’il doit partir en déplacement professionnel, veut imposer qu’une nounou vienne s’occuper de Julia (la petite dernière), ce que Lisa refuse.
Vincent demande alors à Thomas de rester à la maison, en prétextant être malade.

C’est alors qu’on apprend que le jeune garçon a déjà été obligé de sécher l’école pour gérer sa petite sœur et ne pas laisser sa mère seule. – Ce n’est pas une vie pour un jeune homme de devoir gérer tant de choses, d’avoir autant de responsabilités.

Par la suite, on découvre que Lisa est en fait alcoolique et qu’elle vient de replonger, sans que l’on ne connaisse la raison. – Parce que oui, il y a toujours une raison. Que s’est-il passé pour qu’une femme qui avait l’air si heureuse dès les premières images se retrouve dans une telle situation ?

Vincent lui fait la morale et Lisa révèle avoir cacher des bouteilles dans la cuisine. Il les prend toutes et fait promettre à Lisa qu’elle n’y touchera plus. – On voit à cet instant le mal-être profond de Lisa et l’impuissance de Thomas. Ils veulent l’aider, mais comment savoir ce qu’il faut faire ?

Au départ de son père, Thomas prend le relais à la maison. Il s’occupe de sa petite sœur comme s’il avait fait ça toute sa vie. – Est-il normal qu’un garçon de cet âge se débrouille aussi bien, voire mieux que ses propres parents ?

Lisa est dépassée mais essaie malgré tout de faire face et de reprendre le dessus. Elle décide de sortir faire des courses avec ses enfants. Lors de son passage à la caisse, elle sort une bouteille de Vodka que Thomas tente de lui reprendre.

Leur voisine, Agnès, était dans ce même magasin et ne semble pas avoir gobé la maladie de Thomas. – On sent que cette voisine ne va pas en rester là.

À peine de retour à la maison, Lisa boit quelques gorgées de Vodka puis remplace le jus de pomme qu’elle vient d’acheter par l’alcool, puis les cache. – Elle est en manque et malgré toute bonne volonté, elle ne peut pas s’en empêcher. Elle se cache d’ailleurs à peine pour boire.

Dossier de presse (3)

Nous retrouvons Vincent au travail, il est ailleurs, préoccupé, et son patron et ami Gérard se pose des questions sur son état.

Retour à la maison, on y voit Lisa qui tente de jouer au piano avec son fils mais elle abandonne très vite en voyant qu’elle n’y arrive plus. C’est alors que Thomas lui dit une phrase marquante : « J’aimerai que tout redevienne comme avant, quand t’étais normale ». – C’est touchant de le voir réagir ainsi. Lui aussi est à bout.
Il quitte alors la maison et retourne faire des courses pour acheter le nécessaire pour bébé auquel sa mère n’a pas pensé.

Lisa est démunie face à sa vie, à sa fille. Elle ne semble pas savoir gérer et est même obligée de mettre des alarmes sur son téléphone pour ne pas oublier de nourrir sa propre fille. Thomas lui, gère tout. Il change sa petite sœur, lui donne à manger, et prépare même à manger pour sa mère, en espérant qu’elle aille mieux. – Une nouvelle fois, est-ce normal ? Il faut vraiment être au plus bas pour ne pas se rendre compte de ce que subit cet enfant.

Agnès débarque à la maison avec un plat de lasagnes. Lisa ne comprend pas ce qu’elle fait chez elle et croit que Thomas lui a parlé de son problème. Elle crie et met sa voisine dehors sans laisser son fils s’expliquer.

Vincent, parti sur Paris pour le travail appelle Thomas pour le prévenir qu’il doit rester un jour de plus là-bas, et que Thomas va devoir rater un autre jour d’école. Le jeune garçon ne refuse pas, et, conscient de l’état de sa mère, il n’hésite pas à mentir en prétextant que tout va bien.
Il vient pourtant de la retrouver sur le canapé après avoir vidé l’une des fausses bouteilles de jus de pomme… – Ce petit donne l’impression de mieux gérer la situation que son père. Il comprend tout ce qu’il se passe et les risques pour sa famille s’il dit la vérité.

Lisa se réveille et veut reprendre une autre bouteille, mais elle a disparu. En apprenant que Thomas a tout jeté, elle se précipite de suite au magasin pour en racheter.

Thomas lui, fait toujours de son mieux et tente de distraire sa sœur qui assiste également aux scènes de sa maman dans un état second. – Il ne pense pas qu’à lui. Il fait tout pour que sa sœur ne se rende pas compte des problèmes environnants.

Alors que Lisa s’était enfermée dans sa chambre avec les bouteilles qu’elle venait de s’acheter, Thomas apprend que son père rentre plus tôt que prévu. Il se dépêche alors de tout remettre en ordre dans la maison pour qu’il ne se rende compte de rien. Il donne les médicaments à sa mère, l’aide pour prendre son bain et s’occupe même de lui choisir sa tenue et de la coiffer. – Cela parait incroyable de le voir agir ainsi. Il fait vraiment tout pour que tout redevienne comme avant. Ce petit est extraordinaire.

Alors que le couple semble se retrouver, Vincent découvre une bouteille oubliée sous le lit conjugal. Il quitte de suite la chambre.

Le lendemain, à la sortie de l’école, on retrouve Vincent entrain de discuter avec Agnès au sujet d’une recherche de nounou pour Julia.

Sur la route de la maison, Thomas est inquiet pour sa mère et demande à son père quand est ce que sa mère est tombée malade, et si la mort d’une certaine Alexia en était la cause. Qui est Alexia ?  Un autre enfant ? Une maîtresse ? Et pourquoi pourrait-elle être en cause dans l’alcoolisme de Lisa ?

Une fois à la maison, les deux garçons trouve la petite les mains dans le four alors que ce dernier est allumé, et aucune trace de Lisa. Elle a bu.
Vincent décide alors de lui confisquer sa carte bleue et d’emmener les enfants chez Agnès.
Lisa tente de les récupérer, elle n’accepte pas que quelqu’un d’autre s’occupe de ses enfants. Elle se dispute avec Vincent en pleine rue et exprime sa peur d’être abandonnée par son mari, alors que lui tente seulement de l’aider. Il veut qu’elle se soigne. – C’est une scène assez difficile à voir car tous sont démunis. Vincent veut protéger ses enfants tout en aidant sa femme. Mais Lisa ne se rend pas compte de tous les problèmes que son alcoolisme provoque. Elle veut pourtant juste être une femme et une mère comme toutes les autres.

Dossier de presse (2)

Le patron de Vincent lui annonce qu’il va devoir faire des allers-retours à Paris toutes les semaines. Il ne sait pas quoi faire, ce n’est pas du tout le moment de laisser sa femme et ses enfants seuls.

Lisa, restée seule à la maison, a cassé la tirelire que son fils venait d’avoir afin de s’acheter à boire. Thomas retrouve sa mère inconsciente. – Va-t-elle s’en sortir ?

Lisa est transportée à l’hôpital.

Premier flash-back :Nous apprenons qu’avant d’être à Bordeaux, ils vivaient à Nantes, où Lisa était prof de piano. Vincent lui annonce qu’il va falloir qu’ils déménagent à Bordeaux à cause de son travail.

Vincent prend des nouvelles de sa femme et lorsque la médecin l’informe qu’il va falloir qu’elle suive une thérapie, nous voyons de nouvelles images de leur passé : Lisa est en larmes, elle annonce à son mari qu’elle est enceinte de Julia. Avant elle, ils ont eu une petite Alexia qui est décédée à 4 mois, il y a 3 ans de cela. C’est depuis ce drame que Lisa a plongé dans l’alcool. Elle avait réussi à arrêter, mais a malheureusement rechuté depuis. – Le couple a vécu un drame en perdant cette petite fille. Cela explique enfin le mal-être de Lisa.

Lorsque Vincent récupère les enfants chez leur voisine le lendemain, Agnès tente d’embrasser Vincent qui, après quelques secondes, la repousse. – Lui qui est complètement perdu en ce moment, c’est très mal venu de sa part de profiter de son état.
Alors qu’il n’a toujours trouvé personne pour garder la petite, Thomas doit une fois de plus rester à la maison au lieu d’aller à l’école.

Au travail de Vincent, le chantier actuel a du retard et Gérard veut savoir ce qu’il se passe. Il lui explique la situation actuelle de sa famille et au lieu de le réconforter, Gérard, lui fait la morale et lui demande même de choisir entre sa femme et son travail.
Vincent est abasourdi et lui frappe avant de quitter les lieux. – Comment peut-on faire un tel choix ? Ou même, comment peut-on demander une telle chose ?

La situation est difficile à la maison. Vincent se rend compte de ce qu’il impose à son fils et craque dans ses bras.

Le lendemain, Lisa demande à sortir malgré la recommandation des médecins.
Elle fait ses bagages puis explique qu’elle veut guérir seule et que si elle a commencé à boire c’est pour se donner du courage pour ne pas faire de mal à son bébé, mais qu’en fin de compte c’était encore pire en buvant. Elle signe les papiers et quitte l’hôpital, accueillie par sa famille. – Elle sait qu’elle va mal et pourquoi elle est mal, mais peut-elle vraiment s’en sortir seule ? C’est en tout cas ce que j’espère.

De retour à la maison, Lisa essaie de se remettre au piano, encouragée par son fils.

Lisa veut reprendre le dessus, elle donne le bain à sa petite mais se fait peur lorsque Julia glisse et met la tête dans l’eau à peine quelques secondes. – C’est chouette de la voir essayer de retrouver une vie normale, malgré ses hésitations.

Ce léger incident la fait repartir dans un bar du coin, cette fois-ci accompagnée de sa fille en poussette. Le barman lui sert un verre, puis deux et refuse ensuite de la resservir. Elle paie et va de nouveau acheter une bouteille ailleurs, qu’elle s’empresse de boire en pleine rue. – Avec cette maladie, tout peut très vite basculer…

Le téléphone sonne, Lisa est appelée par la directrice de l’école de Thomas, elle doit venir le chercher. Le jeune garçon s’est battu avec un camarade car celui-ci a fait un dessin sur lequel est inscrit la phrase « ta mère l’alcoolo ».  – Les enfants ne se font jamais de cadeaux et il est très facile de les attaquer. Le pauvre Thomas n’est jamais serein.

Ils sortent de l’école et Thomas accuse Chloé, la fille d’Agnès d’avoir parlé de ça à tout le monde. Lisa tente de le résonner mais le petit remarque que sa mère sent l’alcool. Ils se disputent et Thomas s’enfuit. Lisa lui court après, sans remarquer qu’elle laisse la poussette et donc sa fille seule. Ils se poursuivent dans la rue puis elle perd son fils de vue. Elle repart alors vers l’école et remarque que la poussette n’est plus là. Elle hurle de désespoir.  – C’est la scène qui m’a le plus brisé le cœur. Une maman qui ne se sent déjà pas à sa place, et qui en plus perd ses enfants, ce qu’elle a de plus précieux, c’est terrible.

Lisa marche jusqu’à chez elle après avoir cherché ses enfants partout. C’est alors qu’elle aperçoit son mari entrain de sortir la poussette de son coffre. Elle est soulagée et lui raconte ce qu’il s’est passé. Vincent ne veut pas l’écouter et jette la bouteille d’alcool au sol. Il sait qu’elle a replongé. – Ouf, Julia n’a pas été enlevée, mais la situation s’annonce de nouveau compliquée pour Lisa.

Alors qu’ils pensent que Thomas a disparu, il rentre très vite après eux et va directement dans sa chambre, sans dire un mot.

Le couple se dispute de nouveau. Vincent implore Lisa de se faire soigner car elle est entrain de détruire toute leur famille. Elle quitte la maison. – En espérant qu’elle ne fasse pas de bêtises.

Pendant ce temps, Thomas entend tout de sa chambre. On le voit également entrain de travailler sur un montage vidéo.

Vincent décide que pour le bien de tous, il va emmener les enfants en vacances chez sa sœur à Nantes. – Il a sûrement enfin compris que ce n’était pas à leurs enfants de subir tout ça.

Thomas pose des questions sur ce qu’il a entendu, notamment sur la signification du mot « psychiatre ». Le jeune garçon se met alors à la recherche d’un psychiatre sur Bordeaux.

Au même moment, Lisa est dans la rue, où elle marche avant d’entrer dans un  bar.
Elle se « lie d’amitié » avec un homme qui semble avoir la même addiction. Ils boivent plusieurs verres et quittent le bar, bourrés, puis l’homme en question tente d’embrasser Lisa qui réussi à s’échapper. Après sa fuite, elle retourne directement acheter de l’alcool. – J’ai peur qu’elle ne réussisse pas à remonter la pente. Quoi qu’il se passe, et malgré ses essais, il y a toujours quelque chose qui la fait replonger dans ses démons.

Elle rentre à la maison le lendemain, il est 7 heures. Alors qu’elle cache ses derniers achats, elle tombe sur son fils. Elle s’excuse alors de son comportement et lui fait de même.

cats

Thomas décide ensuite de ne pas aller à l’école (en cachette de ses parents) pour parler à un psychiatre et lui demander d’aider sa mère. – Est-ce vraiment à lui de faire cela ?

À la fin de cette journée, Vincent et les enfants partent pour Nantes. Lisa se retrouve seule. – Comment va-t-elle gérer ?
Elle se met à la recherche de ses bouteilles qu’elle a caché là le matin même, mais à la place, elle y trouve un mot de Thomas, au dos de la carte de visite du psychiatre qu’il a rencontré cette après-midi là. Une petite boîte est également là, où une clé USB a été laissée.
On y découvre la fameuse vidéo sur laquelle Thomas travaillait depuis des semaines.
On voit Thomas parler à sa mère et lui expliquer le but de tout cela. Il veut lui montrer les images de leur vie lorsqu’elle n’était pas malade. Elle sourit en découvrant les images. Puis, il souhaite également qu’elle voit les images des moments où elle a bu. Et là, tout a changé. Le déclic a eu lieu. – Grâce à sa famille et surtout à son garçon, elle a enfin ouvert les yeux. Il a réussi à lui montrer l’enfer dans lequel elle plongeait sa famille sans s’en rendre compte, alors que les portes du bonheur ne sont pas si lointaines.

17492520_1337838796310564_8235129254534348419_o

Cette vidéo, ces images l’ont poussée à tout faire pour aller mieux. Elle s’est mise au jogging, elle fait un suivi thérapeutique avec le psychiatre, elle s’est remise au piano, elle se bat et surtout elle sourit de nouveau.

On la retrouve après 11 mois d’abstinence et d’efforts.

Gérard, l’ancien patron de Vincent revient et s’excuse pour son comportement. Il est même prêt à le réembaucher tout en restant sur Bordeaux. – Il a enfin compris ce qui comptait le plus.

Les dernières scène se jouent : Lisa se fait une joie de monter le piano à sa fille, puis, ils préparent un repas en famille dans le jardin. Mais, lorsque Vincent demande du poivre, Lisa tombe nez-à-nez avec une petite bouteille d’alcool de menthe. Elle la regarde, puis on la voit sortir de la maison avec le poivre, sans que l’on sache ce qu’elle a fait de cette bouteille. – Tout ce que j’espère, c’est que cette bouteille soit partie à la poubelle et qu’elle continue de s’accrocher et de se battre pour elle, et pour ceux qu’elle aime.


Ce film nous montre que l’alcoolisme ou l’alcoolo-dépendance est une réelle maladie (qu’il ne faut pas prendre à la légère) qui généralement, détruit bien plus que la santé de la personne. Tout son entourage, personnel et parfois même professionnel finit à long terme par en être également victime. Malheureusement, si l’alcool semble dans un premier temps les aider, les soulager, cela s’avère bien différent par la suite. Les doses doivent progressivement être augmentées pour continuer à faire effet et ce qui finalement crée la dépendance et l’auto-destruction. La santé physique et mentale en prend un coup et malheureusement, il est très difficile d’en guérir.

Parfois, il suffit d’un électrochoc, ou d’une prise de conscience pour permettre à la personne dépendante d’accepter qu’elle est malade et qu’elle a besoin d’aide. Mais d’autres fois, et ce malgré le soutien des proches, rien n’y fait. Tant que la personne n’admet pas tout cela, elle ne pourra jamais réellement avancer.

Heureusement, certains s’en sortent, tout en restant fragiles, alors que d’autres y laisseront malheureusement leur vie.


© Photos de Flach Film Production

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :