« Encore Un Instant »

Nouvelle pièce de théâtre à mon actif, mais cette fois-ci, c’est Michèle Laroque que je vais découvrir pour la première fois sur les planches.

« Encore Un Instant » se joue au Théâtre Édouard VII depuis le 29 Janvier et jusque fin Juin. Peut-être aurons nous également le plaisir de les retrouver sur une tournée…

Synopsis :  « En amour, il est des miracles qu’on ne peut expliquer. Même après trente ans de mariage, Suzanne et Julien sont toujours fou amoureux l’un de l’autre. Un couple complice et heureux qui sait écarter ces doux dingues qui veulent tous un moment avec la star. Car Suzanne est une actrice adulée du public, au théâtre et au cinéma. Une adoration qui, parfois, va jusqu’au fétichisme de son jeune locataire Simon. Pour son retour sur les planches après dix mois d’absence, elle hésite à jouer dans la nouvelle pièce de Max, spécialement écrite pour elle. Qui mieux que son Pygmalion de mari, talentueux metteur en scène, pour la conseiller ? Max presse Suzanne de lui donner une réponse. Mais ce que veut Suzanne, c’est être seule, encore un instant, avec Julien. Julien qu’elle aime et qui l’aime, Julien qui râle et qui rit, Julien qui vit mais que personne ne voit ni n’entend. Sauf Suzanne… ».

Bande annonce :


DxHiApvX4AAdHzf

Michèle LAROQUE : Suzanne, comédienne
François BERLÉAND : Julien, le mari de Suzanne
Lionel ABELANSKI : Max, metteur en scène
Vinnie DARGAUD : Simon, jeune locataire de Suzanne

Une pièce de Fabrice ROGER-LACAN
Mise en scène : Bernard MURAT
Décor : Nicolas SIRE
Musique : Benjamin MURAT
Costumes : Emmanuelle YOUCHNOVSKI
Lumières : Laurent CASTAINGT
Assistante à la mise en scène : Léa MOUSSY


J’entre dans ce beau théâtre où je prends place au dernier balcon. Avant le début de la pièce, nous gagnons quelques rangs grâce à des places étrangement vides. Cela nous permet d’avoir une vue d’ensemble de la scène.

Le rideau se lève sur un simple, mais efficace décor d’appartement.
Nous apercevons François Berléand (Julien), puis Michèle Laroque (Suzanne).

Nous comprenons très vite (si nous ne connaissons pas le synopsis) qu’ils sont mariés, mais il faudra un peu plus de temps pour se rendre compte que Julien est décédé et n’est en fait que dans la tête de Suzanne.

Cette dernière cherche donc une tenue à se mettre pour accueillir Max, un metteur en scène qui a une pièce à lui proposer. Julien est perplexe de cette visite à domicile et même jaloux en voyant les tenues que s’est achetée Suzanne pour l’occasion.

Une robe à peine enfilée et quelqu’un sonne à la porte. C’est Simon, le voisin et locataire de l’appartement de Suzanne. On apprend qu’il lui rend visite tous les jours dans l’espoir qu’elle cède à ses avances.
Suzanne refuse car en plus d’avoir l’âge de son fils, elle aime Julien, qui est pour elle toujours auprès d’elle.

Après s’être débarrassée de Simon, elle décide de se changer pour une tenue plus sobre, pour le plus grand plaisir de Julien, même s’il remarque que son rouge à lèvres est neuf.

On remarque dès le départ que l’amour entre eux est réciproque et inéluctable. C’est vraiment beau.

Arrive ensuite Max, pour lequel Julien a déjà des a priori, qui se révéleront fondés.

Il vient présenter à Suzanne une pièce, nommée « sans titre » qu’il a écrit spécialement pour elle. Elle n’est pas sereine face à cela. Elle a déjà refusé un tas de scénarios et n’est pas retournée sur les planches depuis près d’un an, depuis la perte de son mari…

2019-01-24-i7i8061-ok-corpus31_600@2x.jpg

Suzanne propose à boire à Max. Elle ouvre une bouteille de vin spéciale… celle qui lui rappelle son premier rendez-vous avec Julien. Ce dernier n’est pas ravi qu’elle partage un verre avec Max mais Suzanne lui fait comprendre qu’elle a besoin de ça pour se remémorer les moments partagés lorsqu’ils étaient ensemble.

Max joue les répliques mais Suzanne n’est pas convaincue. Elle a besoin de l’appui et des conseils de son mari. Elle a besoin de lui pour prendre des décisions, comme ils l’ont toujours fait.

71e925b485122450bd1de5e7af2564ca

Face au refus de Suzanne, Max renonce. Il part aux WC avant de rentrer chez lui.

Suzanne profite de ce moment pour échanger avec Julien. C’est alors qu’ils vont tous deux détournés une partie de la pièce de Max pour en faire une pièce leur rappelant leur histoire.

Leur complicité crève les yeux. Julien pousse Suzanne à reprendre son travail bien qu’elle ait peur.

La sonnerie retentit de nouveau. Simon…
Il a bu, beaucoup trop. Il essaie de dire quelque chose mais rien de cohérent ne sort. Puis, on découvre que Max a essayé de se pendre dans les toilettes et que Simon l’avait vu. C’est donc la raison de sa présence.

2019-01-24-i7i8297-ok-corpus5_600@2x

Simon ne supporte pas d’être rejeté par Suzanne. En plus d’avoir bu, il a également avalé des médicaments.

Max semble désespéré du refus de Suzanne et s’apprête à partir lorsqu’elle lui dit « encore un instant ». C’est le nom de la pièce qu’ils vont monter ensemble. Elle accepte le rôle, pour Julien, pour leur histoire.

Pour la dernière scène, le décor a quelque peu changé. Nous entrons dans la loge de Suzanne 6 mois plus tard, juste avant la première de leur pièce.

C’est le moment le plus prenant et émouvant pour moi.

À quelques minutes du début, Suzanne ne veut plus monter sur scène. Elle a une bouteille de vin, leur vin. Elle ne peut pas monter sur scène sans Julien. C’est trop dur pour elle d’affronter ceci alors qu’il a toujours été à ses côtés. Elle est anéantie.

Dans le même temps, Simon passe voir Suzanne. Il lui apprend qu’il ne pourra pas assister à sa pièce car il doit partir en voyage dans les pôles. Suzanne veut l’accompagner à la stupéfaction de tous. Simon doit s’asseoir, il croit rêver.
Elle l’embrasse et lui promet de le rejoindre.
Finalement, elle avouera à Julien qu’elle n’a fait ça que pour lui, pour qu’il continue d’espérer et de croire en ses rêves.

2019-01-24-i7i8511-ok-corpus10_600@2x.jpg

Max passe à son tour dans la loge pour voir si Suzanne est prête mais s’enferme avec elle lorsque Suzanne décide de s’en aller.

Max tente de la raisonner mais seul Julien peut y arriver.
Il la convainc de le faire pour elle, pour lui, mais surtout pour leur amour. Il sait qu’elle peut y arriver et la rassure en lui promettant d’être toujours auprès d’elle.

Elle finit par accepter et monte sur scène.

b8978d0d7ccbc571eff3e9c3153cb428.jpg


La pièce est rythmée de moments de rire, notamment grâce aux répliques de Julien qui peut se permettre de tout dire puisque les autres ne l’entendent pas. Il est jaloux des avances des autres hommes et ne s’en cache pas.

Malgré cela, le fond de la pièce est bouleversant.
Il évoque la perte d’un être aimé et la façon de faire son deuil et de continuer / recommencer à vivre sans lui.
C’est terrible de voir que Suzanne s’isole pour rester avec Julien, ou plutôt le souvenir de Julien qui lui revient en tête. Elle n’a plus la force de reprendre une vie normale, avec un travail et des activités. Le mal est profond et c’est terrible à voir.

Les quatre comédiens sont formidables et amène tous une petite touche de fraîcheur.
Je ne peux que souligner le talent de Michèle qui transmet ses émotions (notamment dans la dernière scène) avec justesse et finesse. Elle est merveilleuse. Son duo avec François Berléand fonctionne plutôt bien également et c’est ce qu’il faut pour que la pièce ait du sens.

Si j’en ai l’occasion, je n’hésiterai pas à revoir cette pièce.

C’est beau, c’est drôle, mais c’est surtout bouleversant.


© Théâtre Édouard VII
© Théâtres Parisiens Associés

Un commentaire sur “« Encore Un Instant »

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :