Convention – WICKED IS GOOD

Cette soirée du 9 Octobre a été particulièrement spéciale…

En effet, je terminais de travailler à 21h00 et une fois arrivée chez moi, je suis allée consulter les news sur les réseaux sociaux. Et là… je vois que Sophia Bush est annoncée à une convention pour le mois prochain !
Je peux vous dire que j’ai eu du mal à m’endormir ensuite tellement j’étais déboussolée à l’idée de peut-être la rencontrer.

Pour rappel, Sophia est une personne que j’aime énormément, que je suis depuis une quinzaine d’années (grâce à la série « Les Frères Scott ») et que j’ai toujours rêvé de rencontrer. Je me souviens qu’à l’époque des « skyblogs », j’avais déjà parlé d’elle.
Vous ne la connaissez pas tous forcément mais il faut savoir que la notoriété qu’elle a acquise, elle s’en sert pour défendre des tas de causes. Elle se bat pour les droits des femmes, pour les petites filles, pour les plus-démunis (etc) et elle milite ouvertement contre Trump. Je trouve d’ailleurs qu’il faudrait vraiment plus de personnes comme elle.

Sophia avait été annoncée à la convention « 123 Ravens », à laquelle j’ai participé (en Décembre 2018) mais elle avait malheureusement dû annuler pour cause de tournage. Ce sont des choses qui arrivent et le risque est toujours présent mais cela reste une déception. Aimant la série, je me suis régalée avec les acteurs présents mais si Sophia avait été là, je sais que j’aurai encore plus aimé puisqu’elle est celle que j’aime le plus de ce casting et figure parmi mes actrices préférées.

Cette fois-ci, elle est invitée à la convention « Wicked Is Good », uniquement pour la journée du dimanche 10 novembre. En fait, la convention était basée au départ sur la trilogie « Le Labyrinthe » (ou « The Maze Runner ») que je ne connais pas, mais, suite aux trop faibles ventes de pass, les organisatrices ont décidé de faire une convention multi-séries pour éviter une annulation de l’événement. Elles savent pertinemment que Sophia est une invitée très demandée par les fans et que forcément son annonce boosterait les ventes. Et, je pense que ça a été le cas. Tant mieux pour nous !

Personnellement, je n’ai pas pu résister bien longtemps à la tentation. Ne travaillant pas ce jour-là, c’était encore plus inévitable. Les organisatrices ont d’ailleurs crée un pack spécial Sophia où nous avons l’entrée à la convention le dimanche ainsi qu’une photo avec elle. Bien évidemment, il est possible d’ajouter d’autres extras (photos, autographes, meeting-room, etc., avec elle ou avec d’autres invités).

Je pense ne pas avoir fait trop de folies.
Bon, déjà le fait d’aller à cette convention en est une alors je ne peux pas non plus exagérer. Le plus dur est de résister une fois sur place car il arrive qu’il y ait des promotions ou que nous soyons sous le charme…

Je sais d’ores et déjà que cette journée sera très particulière pour moi. Rencontrer Sophia Bush, la voir de mes propres yeux, entendre sa voix, lui parler, prendre une photo avec elle… je n’arrive même pas à l’imaginer concrètement.

La rencontre avec l’un de ses idoles de toujours est quelque chose de très spécial et seules les personnes qui le vivent peuvent le comprendre.

Je ne suis pas dans l’excès, pas plus que les autres. Dieu sait combien il y a de personnes qui se rendent à une ou plusieurs conventions dans une année.
Et pourquoi pas ? Je pense que du moment où on a les moyens de le faire et que ça nous rend heureux, pourquoi s’en priver ?
Bien évidemment, c’est très tentant d’aller à la rencontre de nos acteurs préférés, mais je ne peux pas le comprendre quand cela nous met dans le rouge. La vie est tellement complexe qu’il faut essayer de se préserver au maximum. En même temps, je suis d’accord sur le fait de profiter de la vie mais d’une manière raisonnable.

Personnellement, tant que j’en aurai l’opportunité et les moyens, je foncerai. Tout en sachant que je ne suis pas du genre et dépenser sans compter et qu’en général, je sais me contenir.


Une semaine avant l’événement, je sens la tension monter.

Je suis vraiment impatiente d’être dimanche prochain mais ça m’angoisse en même temps. Ce n’est pas rien de rencontrer l’une de ses actrices préférées pour la première fois, d’autant plus quand on ne parle pas la même langue. Je me débrouille plutôt bien en anglais mais devant les acteurs, avec le stress, c’est beaucoup plus dur. Heureusement, les membres du staff sont toujours présents pour nous aider au cas où.

Je me prépare doucement. J’ai noté tout ce qu’il ne fallait pas que j’oublie d’amener. Par contre, je ne sais toujours pas comment m’habiller. Ça peut paraître anodin dit comme cela, mais étant donné que je vais avoir deux photos à faire avec Sophia, j’ai envie d’être jolie, du moins essayer.

Je me rends à Paris dès samedi soir pour passer une nuit. Je n’ai aucun train qui arrive assez tôt dimanche mais en plus, avec les problèmes réguliers à la SNCF, ça me rassure d’être déjà sur place le matin. Je n’aurai que quelques mètres à faire à pied pour rejoindre l’hôtel de la convention.
Je vais passer la journée là-bas et reprendre un train en fin de journée. Comme l’a dit ma mère, j’aurai des étoiles plein les yeux sur mon trajet retour.

Le planning de la convention va bientôt arriver et j’ai hâte de le découvrir. Cela va rendre les choses encore plus concrètes.

Tout peut encore arriver alors je réaliserai vraiment quand je serai sur place et que je verrai Sophia de mes propres yeux. Si elle pouvait nous confirmer dans les prochains jours qu’elle va s’envoler pour Paris ça pourrait déjà me rassurer. Ayant déjà vécu une annulation, j’ai d’autant plus peur que ça se reproduise.


J-4 : Dream It (les organisateurs) ont posté le planning de la convention. Ça devient de plus en plus réel et cela fait tout drôle de se dire que j’y serai.

EItyXIQW4AAwTRf.jpg

Ne connaissant pas, ou peu les autres invités, la seule chose qui m’intéresse c’est de savoir quand je vais voir Sophia.

Les panels sont accessibles à tous ceux qui ont un pass. C’est un moment où un ou plusieurs acteurs viennent sur scène et répondent aux questions que nous pouvons leur poser.
J’ai déjà hâte de vivre celui de Sophia.

Il y aura trois studios, c’est-à-dire que trois acteurs (ou groupes d’acteurs) différents peuvent être en session photo en même temps avec nous. Je vais avoir deux photos avec Sophia donc je pense en faire une le matin et une autre l’après-midi histoire de faire durer le plaisir.

Les sessions d’autographes sont ici réparties en deux temps. C’est la première fois que je vois ça mais je trouve que c’est plutôt chouette. Ceux qui ont plusieurs autographes avec une même personne peuvent là aussi en faire un à chaque moment de la journée pour encore plus profiter. Personnellement, j’ai un seul autographe avec Sophia mais je ne sais pas quand est ce que je passerai. Je préférerai passer dès le matin comme ça je suis sûre de ne pas courir le soir (au cas où il y ait du retard).

Les meetings-rooms sont des petits moments en groupe réduits (maximum 20 ou 30 personnes) où nous sommes assis en face des acteurs et là encore nous pouvons leur poser des questions. La différence avec les panels est que c’est plus intime et convivial. Toutes les personnes présentes sont aussi intéressées que soi. À la fin, une photo de groupe avec l’acteur est réalisée.
Je n’ai pas pris cet extra car c’est assez cher mais j’aurai vraiment voulu y assister. Peut-être s’il y a une promotion…

Ensuite, les organisateurs ont prévu des sessions petits-déjeuners. Une nouvelle fois, c’est fait en petit comité avec la possibilité d’échanger avec l’acteur, tout en déjeunant.
Personnellement, je suis tellement stressée sur ce genre d’événements qu’il serait impossible pour moi d’avaler quelque chose.

Quand on regarde, certains acteurs n’ont pas énormément de pause. Ça ne doit pas toujours être évident pour eux de suivre la cadence en sachant qu’ils doivent interagir avec toutes les personnes qu’ils voient sans même les connaître. Oui, ils sont payés pour cela mais ça n’empêche pas qu’ils doivent être bien fatigués à la fin de la journée.


À 3 jours de l’événement, je commence enfin à avoir une idée de la tenue que je vais porter et des poses que je vais faire avec Sophia sur nos deux photos.


Samedi 09 Novembre : je prends la route en train pour Paris en fin de journée et je retrouve mon hôtel pour la nuit. Ce n’est pas le grand luxe mais c’est largement suffisant pour une petite nuit.

En début de soirée, je rejoins Marion, Laura, Manon et Marine à l’hôtel voisin pour passer quelques chouettes heures ensemble.

Je rentre vers 23h30, je regarde un peu ce qu’il se passe à la télé et j’essaie de me coucher sans trop réfléchir au lendemain. Malgré quelques nuisances sonores au cours de la nuit, j’ai plutôt bien dormi.

Dimanche 10 Novembre, 7h00 : le réveil sonne. Je découvre que Sophia a posté des images sur Instagram dans la nuit et qu’elle est donc bel et bien arrivée à Paris. Ça devient réel !
Après un petit-déjeuner rapide (je n’ai étrangement pas tellement d’appétit), je vais me préparer pour la journée. La pression monte de plus en plus.

Je rejoins les filles vers 8h45 et nous nous rendons à l’hôtel de la convention.

Je vais dans la file dédiée au pack Sophia puis j’obtiens à mon tour mon accès à la convention et mes extras (les tickets pour ma photo et mon autographe de Sophia qui ont d’ailleurs un design de ouf).

20191110_091114

C’est parti pour une belle et intense journée !

Je retrouve ma place dans la salle et étonnement je ne suis pas placée très loin de la scène. Je suis d’ailleurs placée à côté de Pauline que j’ai déjà croisé auparavant et avec qui j’avais échangé ces derniers jours sur la convention à venir.

10h00 ou presque : la vidéo d’ouverture se met en route puis nous accueillons les guests. Je vois Sophia pour la première fois de ma vie et ça fait une drôle d’impression. Mon cœur bât vite et je commence déjà à trembler. Ils nous saluent tous et nous disent un petit mot pour lancer la journée.
Cela se passe assez vite car chaque invité doit ensuite partir pour sa première activité. Sophia part sur le breakfast (que je ne fais pas) et nous assistons au premier panel. J’avoue que je n’ai pas trop suivi ce qu’ils disaient car je ne connais pas spécialement les acteurs ni la série dont ils parlent.  Et puis, je pensais déjà à la suite…

En attendant je rencontre Mathilde avec qui j’avais échangé sur Twitter et je tombe également sur Coralie que je vais retrouver sur la convention Lucifer.

Je pensais acheter un support autographe de Sophia mais il n’y en avait malheureusement déjà plus. Finalement, j’ai acheté des tickets de tombola qui pouvaient nous rapporter différents extras (je n’ai rien gagné). Puis j’ai craqué en achetant une autre photo avec Sophia… oups.

Sophia démarre ensuite sa première session de photo. Puisque j’en ai plusieurs à faire, je peux choisir de faire tout en même temps ou d’en faire une sur chaque session.
Il va être temps pour moi d’y aller. Le stress augmente à chaque fois qu’on s’approche du studio photo.
Mon tour arrive, je m’avance pour la photo au moment où Sophia s’est écartée pour souffler et boire un peu. C’est vrai qu’il faisait très chaud dans la pièce. Elle est ensuite venue vers moi. On a échangé quelques mots et la première photo s’est faite. Wahou !

sophia-1.jpg

De retour dans la salle des panels, j’ai très chaud, je ne comprends pas pourquoi…

Je souffle un peu puis Sophia enchaîne sur son panel d’une trentaine de minutes.
Plusieurs personnes lui ont posé des questions (très intéressantes) et elle a à chaque fois eu de belles réponses sur des sujets parfois tellement « basiques ». Elle est vraiment très inspirante. Son panel est passé très, trop vite. J’aurai voulu l’écouter pendant des heures.
Et puis, quelle drôle de sensation que de la voir et de l’écouter. Pour le coup, j’étais très concentrée sur ce moment.

Les photos prises dans la matinée semblent avoir été imprimées et les membres du staff les installent sur les tables. On espère tous qu’on ne sera pas raté.
Première impression : Sophia est magnifique mais ma tête ça ne va pas du tout.
Par contre, je vais me servir de la photo comme support de dédicaces et c’est aussi bien. Évidemment, avec le recul, à moins d’un vrai raté, on se rend compte qu’on est pas si mal que ça et que ce qui compte c’est d’être à ses côtés.

Après cela, la session d’autographes de tous les invités démarre.
Personnellement, je préfère y aller dès maintenant et ne pas attendre la fin de journée.
Là encore, la pression augmente en s’approchant du bureau. Il va falloir que je sache lui parler. On a parfois tellement de choses à dire qu’on n’arrive plus à trouver les mots lorsqu’on est en face.
Et bien, c’est un peu ce qu’il s’est passé. J’ai un peu bégayé sur mes premières paroles et ne lui ai pas dit tout ce que j’avais prévu. C’est dingue l’effet que de simples personnes comme vous et moi peuvent provoquer. J’avais quand même préparé une lettre où j’ai pu lui dire pas mal de choses.
Je repars déçue de ne pas avoir su bien lui parler mais malgré tout ravie de l’avoir vue.

Sophia 1 (4) - auto

Il est à peu près 14h00 et la faim se fait ressentir. On décide avec Mathilde d’aller voir dans le hall de l’hôtel ce qu’il y a. Et, après une pause d’une bonne demi-heure et une pizza, nous remontons pour la suite de la journée.

Comme souvent, après la pause déjeuner, les activités ont du retard mais ce n’est pas bien grave. En plus, c’est largement gérable.

La deuxième session de photo avec Sophia démarre et j’ai encore deux photos à faire (Marion devait m’en « donner » une en remboursement d’autre chose). Mon dilemme est de savoir si je fais les deux d’un coup ou si je ferai la troisième sur la dernière session. Dans la file, je trouve mes deux idées de pose et décide donc d’enchaîner.
Cette fois, je n’arrive plus à faire de vraie phrase ni à lui poser la question pour savoir si elle d’accord. Je n’ai pu dire que des mots… Moi qui me débrouille plutôt bien en anglais, ça me parait tellement bête de ne pas réussir à dire des choses aussi simples. Mais bon, je sais que je suis trop émotive et je n’arrive pas toujours à le surmonter. En tout cas, elle a accepté de faire la photo « les yeux dans les yeux » et m’a tout de suite pris les mains. Une nouvelle fois, c’est hyper impressionnant. Le fait de se regarder comme ça c’est incroyable et très déstabilisant.

Sophia 2 (1).jpg

Je trouve que nous sommes un peu loin l’une de l’autre mais à part ça, j’aime vraiment cette photo et ce dès que je l’ai vue, ce qui est plutôt rare de ma part.
Ensuite, il a fallu que je lui demande (toujours en bégayant) si elle voulait faire une photo grimaces. Elle a tout de suite accepté, s’est mise en place et je n’ai pas eu le temps de réagir. J’ai pu voir ce qu’elle faisait avec ses mains mais ça allait tellement vite que j’ai juste réussi à ouvrir la bouche. Je pensais vraiment que ça allait donné un effet moyen mais en réalité, je suis fan de cette photo également. Sa bouille est merveilleuse. Elle est parfaite.

Pour le coup, je ne regrette absolument pas d’avoir acheté une troisième photo !

Sophia 3 (2).jpg

En ressortant je suis heureuse mais je me dis aussi que c’était la dernière fois que j’avais l’occasion de lui parler et ça c’est tout de suite moins cool.

C’était ma dernière activité de la journée et je suis déjà triste de voir la journée s’achever.

On attend parfois longtemps un événement et quand on y arrive, ça passe tellement vite qu’on a du mal à réaliser.

Je profite des derniers instants avec les copines et attend la cérémonie de clôture pour voir Sophia une toute dernière fois. Malheureusement, on ne l’a pas vue sur scène. Peut-être était-elle encore en séance dédicaces pour la session du soir. Je n’ai pas encore la réponse mais c’est vraiment dommage car c’est pour elle que je suis venue et j’aurai aimé profité une dernière fois.

Tout le monde se dit au revoir puis je regagne la gare avec un peu d’avance et mon voyage en train (sans encombre) se passe rapidement. J’écoute de la musique et je revis tous les instants de la journée.


Le jour d’après : je me réveille après une bonne nuit mais avec une drôle de sensation. Je me sens nostalgique. À chaque fois que je vis de telles émotions et de tels moments, je n’arrive jamais à n’être qu’heureuse que ce soit arrivé. Je sais que j’ai profité un maximum et n’ai pas de regrets, mais la tristesse que ce soit terminé et que ce soit passé si vite est malgré tout présente.
Au fur et à mesure du temps, je sais que je penserai surtout au bonheur de l’instant. Les jours suivants l’événement sont toujours les pires.


J’ai vécu l’une des plus belles journées de ma vie et ce que je retiens est que j’ai pu rencontrer Sophia Bush, une des personnes qui m’inspirent le plus depuis plus de 10 ans et je sais que c’est une grande chance.
Elle a été si adorable, toujours avec le sourire et des petits mots pour chacun. Je l’aime du fond du cœur et j’espère avoir la chance de recroiser son chemin un jour.

J’ai réalisé un de mes rêves grâce à Dream It. J’ai passé une merveilleuse journée et j’ai pu échanger un petit peu avec des personnes adorables du staff. Merci pour tout ce travail ! Au plaisir de les retrouver sur une autre convention si le thème ou un invité me plaît…

Merci aussi aux copines (Mathilde, Coralie, Pauline, Marion…) avec qui j’ai partagé tous ces merveilleux moments. J’ai été ravie de vous rencontrer/revoir. Sans vous, ça aurait été nettement moins sympa.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :