La vie digitale

 

« Ta douce mélodie me réveille chaque matin
Avant même d’embrasser ma femme, je te prends par la main
Puis je te caresse le visage pour voir si tout va bien
Tellement inséparable qu’on part ensemble au petit coin
Mon café, mon jus d’orange on le partage aux amis
En voiture mes yeux sont dans les tiens donc quelques feux je grille
Au boulot on parle tellement ensemble que des dossiers j’oublie
Au dîner vu le silence tout le monde t’aime dans ma famille, baby

Je te partage ma vie, au lieu de la vivre
Tu me partages la vie des autres pour me divertir
Je ne regarde plus le ciel depuis que tu m’as pris, mes yeux dans tes applis, baby
Je ne sais plus vivre sans toi à mes côtés
Ton regard pixelisé m’a envoûté, toi mon précieux, mon précieux, mon précieux
Mon précieux, mon précieux, mon précieux
Quand tu sonnes ou quand tu commences à vibrer
Je perds la tête, comment pourrais-je te quitter ? toi mon précieux, mon précieux, mon précieux
Mon précieux, mon précieux, mon précieux

Tu es ma secrétaire, tu gères mon organisation
Tu allèges mes neurones grâce à tes notifications
Plus besoin d’aller voir la famille vu que tu me les follows
Pour leur prouver que je les aiment, je n’ai qu’à liker leurs photos
Pourquoi aller en concert ? tu m’as tout mis sur YouTube
Tu m’aides à consommer car tu ne me parles qu’avec des pubs
J’fais plus gaffe à l’orthographe depuis que je te parle avec mes doigts
Mes gosses font plus de toboggan, ils préfèrent jouer avec toi, baby

Je te partage ma vie, au lieu de la vivre
Tu me partages la vie des autres pour me divertir
Je ne regarde plus le ciel depuis que tu m’as pris, mes yeux dans tes applis, baby
Je ne sais plus vivre sans toi à mes côtés
Ton regard pixelisé m’a envoûté, toi mon précieux, mon précieux, mon précieux
Mon précieux, mon précieux, mon précieux
Quand tu sonnes ou quand tu commences à vibrer
Je perds la tête, comment pourrais-je te quitter ? toi mon précieux, mon précieux, mon précieux
Mon précieux, mon précieux, mon précieux

Mais là je deviens fou
J’ai l’impression que mon pouls ralenti
J’ai plus de repères je suis perdu
Depuis que tu n’as plus de batterie […] »



En (ré)écoutant cette chanson de Soprano l’autre jour, je me suis dit que le thème du téléphone portable et du digital pourrait être intéressant pour mon prochain article.

En effet, depuis maintenant quelques années, nous vivons dans un monde totalement différent de ce qu’ont pu connaître nos grands-parents ou nos parents étant jeunes et ça a complètement bouleversé nos vies.

Le téléphone portable a vu le jour et ça a été un grand progrès. D’abord, nous avons pu communiquer plus facilement où que nous soyons. C’est un bon moyen de rassurer les uns et les autres quand nous ne sommes pas à la maison ou même de nous aider en cas de problème.

Ce qui est plus problématique, pour ma part, est arrivé plus tard.
La naissance des réseaux sociaux a modifié le comportement de beaucoup de monde, dont le mien, je l’avoue.
On peut maintenant recevoir les dernières informations instantanément, communiquer avec des personnes qui sont loin de nous, partager nos idées ou nos passions etc.
Personnellement, ça a pu être un bon changement car ça m’a permis de faire de belles rencontres, de suivre les artistes que j’aime plus facilement (et parfois créer ou maintenir un lien), mais également de me mettre à l’écriture. Ça ne fait que quelques années que j’ai commencé à écrire et le fait de publier et surtout d’avoir des commentaires positifs faire grandement plaisir.

Pourquoi dis-je alors que c’est problématique ?
Malgré ces belles choses, ces nouveaux réseaux ont crée tout autant d’aspects négatifs : de nombreux conflits, de la compétition, du harcèlement, du lynchage gratuit de la part de personnes qui n’ont aucun respect et une mise à l’écart ainsi qu’un éloignement du monde réel / un isolement. J’en oublie sûrement.

Quand j’observe les gens, je remarque que beaucoup sont sur leur téléphone, avec leurs écouteurs dans les oreilles. Évidemment, je le fais aussi de mon côté, mais uniquement lorsque je suis seule. Ce que je constate moi, c’est que des groupes de personnes arrivent à tous être sur leur téléphone au lieu de se parler et de profiter tous ensemble. Le monde virtuel peut être chouette, et j’en ai eu la preuve plusieurs fois, mais rien ne vaut le monde réel.
J’ai déjà vécu cette situation plusieurs fois alors que personnellement, quand je suis en famille ou entre amis, je n’utilise pas tellement mon téléphone, et je peux vous dire que ça peut créer de vrais moments de solitude. Si nous partageons les choses ensemble, aucun soucis, mais à partir du moment où on ne lâche pas son téléphone des mains et où on crée des silences, non.
Au restaurant, j’ai déjà par exemple vu une personne âgée accompagnée par deux personnes plus jeunes et j’ai pu remarquer qu’à un moment, il y avait un blanc à sa table. Les deux autres personnes étaient sur leur téléphone et le pauvre monsieur, lui se retrouvait « seul ». C’est triste.

Si vous allez à des concerts, vous noterez que certaines personnes passent leur temps sur leur téléphone à filmer ou prendre des photos. Là encore, je n’ai rien contre garder des souvenirs, et je suis la première à le faire, mais profitez du spectacle de vos propres yeux plutôt qu’à travers un écran non ? Les souvenirs seront, je pense, d’autant plus beaux.

Quand je suis seule, quand je m’ennuie ou quand c’est nécessaire, j’aime être sur mon téléphone, c’est vrai. C’est un bon outil d’expression et de partage et de ce point de vue là, je ne pourrais pas m’en passer. Par contre, quand cela empiète sur les relations et la communication en temps réel, c’est moins acceptable.

Concernant ces autres aspects négatifs, je ne suis heureusement pas victimes de harcèlement ou autres. Je me protège un maximum et je ne publie rien de privé. Lorsque je vis un moment particulier, que je rencontre un artiste que j’aime, que je vais voir un spectacle etc, je prends plaisir à en parler et à partager des éléments (bien que je garde des détails pour moi), mais ça ne va jamais au-delà. Cet univers peut être dangereux.

La chanson de Soprano est pour moi un parfait reflet de la situation actuelle. On passe beaucoup de temps sur nos téléphones, parfois tellement qu’il est impossible de s’en passer. Sans cet outil, « nous n’avons plus de repères, nous sommes perdus ».

Et pour preuve, d’après les informations, plus de 70% des conducteurs utilisent leur téléphone au volant. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce que cela représente. Au-delà du danger d’avoir soi-même un accident, on peut également en provoquer. Imaginons nos enfants, nos parents ou tout simplement nos proches, victimes d’un chauffard qui allait peut-être trop vite, mais qui était surtout plus occupé à regarder son téléphone que la route. Imaginons qu’il se rende compte trop tard qu’il y a des piétons qui traversent, que la circulation est arrêtée, ou qu’il n’est plus sa voie… Les dégâts peuvent être considérables. Et tout cela, uniquement pour être avec son téléphone.
Il faut avoir conscience du danger car cela n’arrive pas qu’aux autres.
Avec les voitures modernes, on a l’opportunité de se connecter en Bluetooth et donc ne pas avoir à tenir son téléphone en cas d’appels ou de SMS. Et c’est mon cas. Selon le trajet que j’ai à faire, je connecte mon téléphone. Si la voiture est trop ancienne et qu’on risque de toucher à notre téléphone, il faut trouver une parade, comme le mettre en silencieux pour être sûr de ne pas être tenté.

Je ne suis pas forcément un parfait exemple non plus et je le sais. Où que j’aille, j’ai mon téléphone sur moi, mais j’essaie de le laisser de côté lorsque j’estime que ce qu’il se passe dans le monde réel est plus important que le reste. Après tout, dans le virtuel, on aura toujours le temps de découvrir les dernières news plus tard, alors que ce qu’il se passe dans la vraie vie ne pourra jamais se rejouer en replay, et on risque de le regretter.

Sachez qu’en aucun cas je ne fais une leçon de morale. Je veux juste que (peu importe le comportement que vous avez avec ces nouveaux outils) vous ne passiez pas à côté de votre vie, de vos proches et de ces beaux moments qui peuvent s’offrir à vous. Ne laissez pas les gens de côté. Ne déversez pas de haine gratuitement. Respectez les autres et vous-même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :