Virginie Hocq

Mon histoire avec Virginie Hocq est assez différente des autres.
En effet, je l’ai découverte par l’intermédiaire d’Adeline, que je connais elle-même depuis 2012 grâce à Claire Keim.

Très vite après notre rencontre, elle m’a parlé de cette humoriste belge qu’elle aimait et qui commençait à se faire connaître en France. Elle m’a donc évidemment montré les deux spectacles déjà sortis en DVD (« C’est tout moi » et « Pas d’inquiétude »).
J’ai rapidement aimé son humour, sa façon d’être et d’amener les choses et au fil du temps, je me suis de plus en plus intéressée à ce qu’elle faisait.

J’ai dû commencer par regarder la série « Vive la colo », où elle joue d’ailleurs le rôle de Morgane, et c’est bien rare qu’un personnage ait mon prénom. (Bref). J’ai suivi assidûment et depuis j’essaie de suivre son actualité.

Je suis, je trouve, assez difficile à capter pour tout ce qui est humour. Et à part les spectacles du duo Pierre Palmade et Michèle Laroque, je n’avais jamais accroché à autre chose. Virginie a un humour et un univers bien à elle et c’est aussi ça que j’aime (et je ne suis pas la seule).


C’EST TOUT MOI

Hocq_Virginie_C_est_tout_moi

« Virginie Hocq arrive de Belgique où elle a déjà créé 2 spectacles. Pour son nouveau « seule en scène » qu’elle a souhaité plus personnel, c’est dans son quotidien et ses souvenirs qu’elle a tout naturellement été puiser son inspiration. Fidèle à elle-même, elle parlera aussi d’amour… à travers un speed dating, en passant par les classiques du théâtre, qu’elle revisite à sa guise.

Toujours débordante d’énergie et de dynamisme, Virginie aux milles visages et aux multiples personnages ajoute une dose de touchante sensibilité à son spectacle, car ça aussi c’est « tout elle ». « C’est tout moi » c’est elle… c’est nous.« 

Elle a écrit ce troisième spectacle en 2005 et a fait ses preuves sur les planches de Paris entre Février 2007 et Mai 2008.

J’ai donc eu l’occasion de voir « C’est tout moi » plusieurs fois en DVDdepuis et je suis toujours surprise de voir l’énergie que Virginie décuple lorsqu’elle est sur scène.
Certains sketchs sont iconiques mais ce que j’aime le plus ici je pense, c’est son entrée. Avez-vous déjà vu un artiste être aussi proche du public ? Elle ramasse des manteaux et fait quand même une dégustation de bière et de chocolat ! C’est complètement fou.

PAS D’INQUIÉTUDE

Virginie_Hocq_pas_d_inquietude

« Après « C’est tout moi », Virginie Hocq revient plus en forme que jamais avec son tout nouveau spectacle ! Virginie s’y montre pétillante, incisive, caustique et gentiment décalée, dans une mise en scène énergique et surprenante. Incarnant une multitude de personnages plus détonants les uns que les autres, elle enchaîne les tableaux à un rythme effréné et entraîne les spectateurs dans son univers si personnel pour un spectacle 100% inédit !

Une lettre au Père Noël surréaliste, un clown d’hôpital méchamment drôle, une accro à la chirurgie esthétique possédée, une prof dépassée par les hormones de ses étudiants…mais aussi de la danse, des animaux et surtout, des bonobos !

Pour ce quatrième spectacle, Virginie s’est entourée de trois co-auteurs (Marie-Paule Kumps, Jérôme de Warzée et Marc Donnet-Monay), qui l’ont aidée dans la rédaction des textes et dans la création des personnages. Elle a également collaboré artistiquement avec Emmanuel Vacca. Dans une très belle mise en scène de Marie-Paule Kumps.« 

Ce spectacle écrit en 2010 est lui aussi passé par Paris début 2011.
Là encore, elle a su se démarquer par son talent et sa justesse. Elle mérite son succès.

 

SUR LE FIL

VIRGINIE-HOCQ_THEATRE-DE-PARIS_TRYPTIQUE-e1477378957843-800x442

« Virginie Hocq, toujours aussi pétillante et surprenante, nous entraîne dans son univers décalé.

L’humoriste belge y évoque la croisée des chemins à sa manière. Elle se retrouve plus que jamais « sur le fil » de la vie et des choix qu’elle aurait pu faire : et si elle avait décidé d’être hôtesse de l’air, aurait-elle été comme Claire, touchante hôtesse qui noie sa solitude dans le champagne ?

Venez découvrir l’artiste au sommet de son art. Soyez les bienvenus dans l’univers de Virginie Hocq dans le monde du rire grinçant, du rire léger… tout en équilibre… sur le fil bien sûr !« 

Voir un spectacle à la télé, c’est bien, mais le direct c’est tellement mieux. J’ai justement eu la chance de voir ce spectacle plusieurs fois et j’ai vraiment beaucoup, beaucoup ri à chaque fois.

Je l’ai découvert pour la première fois en Février 2015 et suis allée à la dernière à Bruxelles le 22 Avril 2017. Au bout d’un moment, je connaissais pas mal les répliques et il nous est arrivé (avec les copines) de rire avant même que Virginie n’ait parlé. On a passé de très bons moments et je pense que ce spectacle restera l’un de mes préférés.

Virginie est d’ailleurs passée en Normandie et j’ai pu y emmener ma maman et mon frère. Je me souviens que ma maman a même eu un fou rire sur le sketch de la femme de Cro-Magnon. On est en tout cas toujours ressortis de bonne humeur et avec des douleurs aux zygomatiques.

Je me demande parfois comment elle fait pour sortir autant de bêtises. Elle tente des choses, parfois sur des sujets sensibles, et ça marche à chaque fois. Elle sait faire avec justesse. Quelles performances !

C’ÉTAIT QUAND LA DERNIÈRE FOIS

15136761384254_cetait-quand-la-derniere-fois-tristan-bernard_37720

« Quoi de plus efficace pour régler un problème que de s’en débarrasser de manière « définitive » ?… Un soir, comme tous les soirs de sa petite vie bien ordonnée, une femme va commettre le pire : l’indicible et inavouable acte d’empoisonner son mari. Une comédie délirante et pleine de rebondissements.

Virginie Hocq et Zinedine Soualem forment un couple diaboliquement drôle. Toute leur folie, leur inventivité, leur virtuosité d’acteur est mise au service de la comédie. Ainsi, ils donnent vie à deux personnages qui brillent par leurs failles, leurs fragilités, leurs maladresses, à la fois drôles et attachants.« 

Je suis allée voir cette pièce plusieurs fois également et même si c’était du théâtre et qu’elle n’était pas seule sur scène, on a retrouvé son énergie et son talent. Je commence à la connaître mais je reste impressionnée par ce qu’elle arrive à nous proposer.

VIRGINIE HOCQ… OU PRESQUE

e3194acd-0793-462c-99fa-37374371567b

« Je vous préviens, s’il y a bien une chose qui ne m’arrivera jamais c’est de vieillir !
J’en ai vu vieillir, des gens autour de moi, et c’est pas joli joli …
Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour rester celle que je suis aujourd’hui.
Et si ça m’arrive, je dis bien si ça m’arrive, je ne serai pas de ces vieilles dames qui sont en pulls informes, en pantoufle et en chaussures Mephisto !
Je dis non à la chaussure Mephisto !
Mais ai-je le droit de décider ?
Et si finalement je n’ai pas le choix, qui serais-je plus tard ?« 

La voici de retour avec un nouveau spectacle très différent de ce qu’on a vu jusqu’à lors. Différent mais toujours aussi drôle et bien plus personnel et profond.
Elle ose tout et nous fait passer du rire aux larmes en quelques secondes.

Elle l’a présenté à Bruxelles pour deux représentations fin Décembre et bien évidemment, on a réussi à se réunir avec les copines pour y assister.

Une tournée va démarrer doucement jusqu’à l’été. Elle se posera quelques semaines à Bruxelles puis à Paris en Octobre. Et une tournée plus importante se mettra en place en Janvier 2021.
Si la tournée 2020 passe près de la maison, je ne manquerai pas l’occasion d’y aller, sinon je sais qu’on se retrouvera avec la bande à Paris (puis en 2021).

Je vais très souvent voir un spectacle plusieurs fois lorsque j’en ai l’occasion. « Quand on aime, on ne compte pas », mais ça nous donne surtout l’opportunité de découvrir parfois des subtilités, des éléments que nous n’avions pas vu la première fois. Et puis cela crée aussi des liens…


J’ai eu la chance de rencontrer Virginie pour la première fois lors de son spectacle « Sur le fil » en 2015 lorsqu’elle jouait à Paris.
Pour la petite anecdote, j’étais en week-end avec Adeline et nous sommes arrivées un peu en retard au spectacle car nous avons visité la Tour Eiffel et avons été bloquées pour redescendre. S’est entamée une course pour essayer de ne pas arriver trop en retard. À l’arrivée dans la salle (qui était un petit théâtre, donc avec une visibilité sur tout le monde), Virginie a reconnu Adeline et s’est moquée gentillement. Nous étions en plus au deuxième rang alors aucune chance de faire une entrée discrète. On a raté un petit bout du spectacle mais qu’est ce qu’on a ri !

À la sortie, on a pu la rencontrer et j’ai pu constater combien elle était chouette. C’est drôle d’ailleurs mais lorsqu’elle est sur scène, et en dehors, elle est complètement transformée. Comme on dit « elle n’a pas toutes les frites dans le même sachet », et c’est aussi pour ça qu’on l’aime tant.

SAM_7046 Bis
En souvenir de notre première rencontre

Après ceci, j’ai régulièrement pu aller à sa rencontre, entre Paris, Bruxelles et même en Normandie.
Ce qui est aussi caractéristique de sa personnalité c’est qu’elle est la seule que j’ai vu aller d’elle-même à la rencontre du public à chaque fin de représentation. C’est vraiment formidable parce que nous public, ça nous donne une superbe opportunité de lui parler, de faire des petites photos et ça lui permet, je pense, de créer un lien plus fort avec nous mais également d’avoir le ressenti de chacun.
C’est une chance pour nous car je sais combien il peut être difficile de rencontrer des artistes.

Je vais terminer par remercier Adeline d’avoir mis ce clown sur mon chemin parce qu’on vit beaucoup de belles choses grâce à cela.
Et évidemment, merci à Virginie pour ce qu’elle nous apporte. Merci de votre sincérité, de votre disponibilité et de votre si beau cœur. Et puis, MERCI de nous faire rire car ça fait un bien fou (et on en a besoin) !


© http://www.virginiehocq.be/

 

Un commentaire sur “Virginie Hocq

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :