2020 – Le Pari(s) des Enfoirés

Avec le Festival de l’Alpe d’Huez qui se déroulait la même semaine, j’ai presque failli passer mon tour cette année.
J’ai passé une superbe semaine au festival alors je n’aurai pas regretté mais je suis tout de même contente d’avoir pu combiner les deux car c’est un peu mon rituel chaque année.

Le festival avait lieu du 14 au 19 Janvier et les concerts des Enfoirés du 15 au 20… Si je veux faire les deux, je n’ai d’autres choix que d’opter pour le concert du lundi et ça me convient très bien.
En général, quand j’y vais, j’essaie d’éviter d’y aller le weekend.

Heureusement, j’ai réussi à m’organiser entre ces deux événements et avec ma famille pour qu’on puisse profiter tous ensemble.


« À côté de toi » le single de cette année a été composé et écrit par Boulevard des Airs et Tibz et même si les paroles sont parfois dites « simplistes », on retient facilement l’air et je pense que c’est le but principal.


Lundi 20 Janvier

Nathalie me dépose à la gare de Grenoble après notre semaine à l’Alpe d’Huez et me voilà partie pour Paris pour enchaîner avec le concert.

Pas de problème dans les transports, ce qui est assez rare lorsque je voyage et avec les grèves qui sont entrain de se terminer, j’ai quand même eu peur.

Arrivée à Paris peu avant 16h00, je marche vers l’Accor Hotel Arena et j’y retrouve ma maman, ma tante et mon frère qui ont fait la route en voiture depuis la Normandie.

Malgré un petit soucis pour trouver le parking que nous avions réservé, nous avons pu nous poser un peu dans un café en face de la salle avant d’aller dans la file d’attente. Puisque mon frère est bénévole aux Restos du Cœur, il peut bénéficier chaque année de quatre places pour assister au concert de son choix ou même deux fois deux places. Le premier avantage c’est que nous n’avons pas besoin de faire la course pour trouver des places car les réservations se font un peu avant l’ouverture officielle des ventes, mais en plus, nous bénéficions de l’entrée bénévoles donc si nous sommes en fosse, nous entrons avant le reste du public. Évidemment, il y a toujours une petite file d’attente et les premiers arrivés sont toujours les premiers servis mais c’est quand même un chouette avantage.
Mise à part cela, les bénévoles et n’importe quelle personne qui assiste au concert paye sa place, même les proches des artistes.

Lorsque nous rejoignons la file, les portes du côté bénévoles sont déjà ouvertes et nous patientons surtout pour passer le contrôle de sécurité puis peu de temps derrière les accès à la fosse pendant que les dernières répétitions se font.

La scène est particulière cette année puisqu’elle dispose d’une avancée du côté gauche. Lorsque nous entrons, le plus « dur » est de choisir où se diriger car on espère toujours être le plus proche possible de la scène mais aussi d’être à l’endroit où nos artistes préférés seront.
Ça y est, mon frère et moi sommes installés entre la partie des musiciens et la scène centrale et il n’y a que deux personnes entre nous et la scène. Ma maman et ma tante sont en gradins et entrent donc par l’entrée principale puisque le placement est numéroté depuis quelques années maintenant.

À peine le temps de s’asseoir que le public fait à son tour son entrée. On a intérêt à faire vite si on a besoin d’aller aux toilettes ou faire des achats car ça se remplit très vite et j’imagine que ça doit être difficile de retrouver son chemin tout en sachant que les gens  râlent parfois en pensant que nous trichons.
Bref, nous mangeons tranquillement en attendant le début du show.
C’est chouette parce que bien souvent, on arrive à discuter avec des personnes autour et c’est agréable de partager son expérience.

Il est à peu près 19h00 et Mickaël Youn fait irruption devant la fosse ce qui provoque un peu de frénésie et nous oblige à nous lever. Il faut toujours faire attention aux mouvements de foule.

19h30 : la salle se met dans le noir, le décompte se met en route… je ressens toujours une sensation intense et des frissons à ce moment-là.
Nous chantons à tue-tête pendant une quinzaine de minutes en revoyant des archives puis le rideau tombe et laisse place à tous les artistes.

Je n’ai pas pu m’empêcher de jeter un œil aux chansons qui allaient être chantées avant de venir. Concernant les artistes, on ne peut jamais vraiment savoir puisqu’il y a des remplacements en fonction des jours.

C’est donc sans surprise que nous découvrons la chanson d’ouverture « Le temps des cathédrales », suivie par « Quand la musique est bonne » qui nous met tout de suite dans l’ambiance.

S’en suivent pas mal de chansons et quelques sketchs. C’est, je crois, la première fois qu’il y a si peu de medleys et c’est un petit peu dommage. Parfois il y en a trop mais là, j’ai trouvé que ça manquait. Évidemment, qui dit moins de medleys dit plus de chansons entières mais quand même.

Je connaissais une majorité des chansons et c’est génial parce que donne l’occasion de chanter sur chacune d’elle (pardon à mes voisins).
Il y a eu de l’émotions, des rires mais surtout de la joie et de la bonne humeur.

On a droit à un show de plus de 4h00 à chaque fois et c’est fou ce que ça peut passer vite malgré tout. C’est toujours aussi exceptionnel d’être en présence de tant d’artistes qui se démènent toute la semaine (la plupart du temps) pour essayer de donner le meilleur.

Et imaginez le travail de tous les techniciens, musiciens, accessoiristes, costumiers etc qui doivent tout préparer en amont pour que tout soit en place le jour J. C’est un travail de titan et je serai vraiment curieuse de voir comment cela se passe du début (de la naissance des premières idées), jusqu’au rendu final sur scène.

Comme chaque année, je suis heureuse d’avoir pu vivre le concert en live car en plus de ce que l’on voit à la télé, on a droit à des interludes de certains artistes qui viennent proposer une chanson qui n’a rien à voir avec le spectacle mais qui permet au public de passer un bon moment pendant des changements de décors/costumes.
Je peux vous dire que lorsque par exemple, Jean-Louis Aubert vient chanter « Un autre monde », c’est la folie.
C’est aussi ça qui fait la particularité de ce spectacle. Et pour le prix, ça vaut complètement le coût.

Et malgré les heures passées debout et les douleurs au dos/aux jambes et un peu partout ailleurs, on ne retient que le bonheur et la chance d’y avoir assisté.
J’espère pouvoir être présente encore de nombreuses années dans le public. Et même si a un moment je ne pourrai peut être plus être en fosse, je serai là.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Vendredi 06 Mars

Nous voilà déjà arrivé au jour de la diffusion du concert et cette année, puisque je travaille le lendemain, je ne pourrais pas le regarder en famille comme on le fait en général. Mais ce n’est pas bien grave parce qu’on se rattrapera très vite avec le DVD…

C’est toujours une journée particulière où l’impatience d’arriver au soir me gagne.

En général, l’ordre des chansons est différent de ce que nous voyons en live et sur TF1 ils enlèvent parfois quelques chansons pour que ça ne dure pas trop longtemps, et sûrement également pour que ceux qui achètent le DVD ait un « cadeau ».

Le temps devant le spectacle passe toujours à vitesse grand V car dès que je regardais l’heure, à peu près une heure s’était écoulée.
J’ai d’ailleurs eu la surprise d’être passée à l’écran lors du sketch où une nouvelle Edith Piaf est recherchée. Bon, j’avoue que moi-même je n’ai pas remarqué car ça a dû passé vite mais j’ai reçu trois messages simultanément pour me l’annoncer.
J’espère avoir l’occasion de me voir dans le DVD que je sache quand même la tête que je faisais…

Pendant le show, on ne remarque jamais vraiment les caméras et je ne pensais vraiment pas avoir être filmée. C’est une bonne surprise qui peut laisser de bons souvenirs lorsque je retomberai dessus dans quelques années.

Même si je me lève tôt demain, il m’est impossible de partir avant la fin. Je suis sûre que si j’essayais je n’arriverai pas à m’endormir en sachant que ce n’est pas terminé.

C’était une bien belle soirée qui m’a rappelé de chouettes moments.


visuel-dvd-cd-3d-photoshop-400x400
Un CD ou un DVD = 17 repas offerts

Dès le lendemain de la diffusion, les CD et DVD du spectacle sont mis en vente et chaque année je ne peux pas m’empêcher d’écouter les chansons en boucle dès que possible.

Ma maman achète également toujours les deux exemplaires et on se fait toujours une joie de revoir le spectacle ensemble quelques jours après la diffusion. C’est encore plus fréquent lorsque nous avons assisté à l’enregistrement et que nous n’avons pas pu regarder la diffusion ensemble.

Cette année, la diffusion tombe en même temps que la collecte pour les Restos du Cœur et c’est encore mieux lorsque les dates coïncident comme cela.
Puisque je travaille, je n’ai pas pu faire la collecte mais j’ai apporté ma contribution du mieux possible.


© Photos personnelles du concert du 20 Janvier 2020
© Les Enfoirés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :